Issy-les-Moulineaux
vivreissypleinement@gmail.com

Environnement – Questions posées en Conseil Municipal

Question avril 2023

Monsieur le Maire,

La sobriété énergétique est devenue un enjeu majeur de nos sociétés, enjeu auquel une grande partie de la population est désormais très sensible.

L’hiver a permis de montrer que des efforts étaient possibles et s’inscrivent bien dans l’esprit de la charte EcoWatt que la Ville a signée avec RTE au début de l’hiver.

Pourriez-vous nous faire un bilan des actions concrètes mises en place sur la Ville ? Ces différentes actions vont-elles bien s’inscrire dans la durée ?

Si nous comprenons bien que les rues soient éclairées la nuit pour des raisons évidentes de sécurité, nous nous étonnons par exemple de l’éclairage très tardif de la façade de la mairie : la municipalité se doit d’être exemplaire et très vigilante sur sa propre sobriété, d’autant plus que cela permettrait de réaliser des économies d’énergie dont le coût ne serait pas négligeable au moment où nous avons tellement besoin de faire des économies financières.

Merci.

Question posée par Jean-Baptiste Bart

Question avril 2023

Monsieur le Maire

La dernière réunion des conseillers municipaux du territoire GPSO dès la présentation des différents ateliers a évoqué la question suivante : « quels immeubles inscrire au patrimoine remarquable ». L’atelier dévolu à ce thème a précisé qu’un inventaire d’éléments de patrimoine remarquable était actuellement en cours sur GPSO, que par rapport aux listes existantes dans les différentes villes de GPSO, des éléments pourraient être ajoutés et d’autres retirés mais que la liste finale serait validée par chaque ville pour sa partie. Cependant, aucune modalité n’a pu être donnée, chaque ville étant libre de la fixer. A Issy-les-Moulineaux, nous avons 126 éléments de patrimoine remarquable cités dans le PLU, dont 87 avec une protection de rang 1.   

Pensez-vous que les trois rangs de protection seront maintenus dans le PLUi ?

Le règlement actuel du PLU énonce clairement les dispositions applicables aux trois rangs sachant que celles consacrées au rang 1 sont beaucoup plus exigeantes, interdisant la démolition, excluant la dénaturation des caractéristiques esthétiques, architecturales ou historiques de la construction lors de travaux, ceux-ci étant autorisés à condition qu’ils permettent la préservation et la mise en valeur du bâtiment.

En conséquence, tout d’abord pensez-vous bien faire maintenir ces dispositions applicables aux bâtiments de rang 1 dans le PLUi en cours d’élaboration ?

D’autre part, comment sera validé l’inventaire correspondant à la partie isséenne puisque ceci doit se faire en interne à la Ville ?

En ce qui concerne tout particulièrement les éléments de rang 1, si la liste devait être modifiée,

–  sur quels critères maintiendrez-vous les éléments actuels dans l’inventaire isséen ?

– quels critères vous inciteraient à en retirer certains ? Dans ce cas, envisagez-vous une procédure spécifique ? 

Tous ces points semblent du ressort du conseil municipal, il nous semble particulièrement judicieux que la liste définitive isséenne transmise à GPSO soit validée par notre conseil municipal. 

Question posée par Martine Vessière

Question avril 2023

Monsieur le Maire,

Officiellement, les cyclistes sont interdits dans le cœur de Ville. Dans la réalité, il en est tout autrement puisque des cyclistes traversent régulièrement le cœur de Ville sur leur bicyclette, zigzagant entre les passants même en plein jour, invectivant parfois les piétons qui tentent de leur faire remarquer l’interdiction. La nuit en sortant du cinéma, ils sont encore plus nombreux. C’est dangereux pour les piétons, encore plus si ce sont des enfants. Comment comptez-vous enrayer ce phénomène avant qu’il ne soit trop tard car nous savons tous qu’il est difficile de combattre les mauvaises habitudes prises ? Visiblement, les panneaux d’interdiction ne suffisent pas.

Question posée par André Tanti

Question février 2023

Monsieur le Maire,

Parmi toutes les nuisances, que subissent les Isséennes et Isséens, certaines pourraient être évitées si on veut bien les prendre en compte et les traiter.

Parmi celles-ci figurent les nuisances sonores. Notons, par exemple, que les revêtements des circulations de Cœur de Ville sont beaucoup moins sonores que les trottoirs de la Ville. Dans quelques mois, les habitants vont à nouveau ouvrir leurs fenêtres et risquent d’être incommodés par les bruits des valises ou autres caddies qui rouleront sur les trottoirs.

Il existe aussi des haut-parleurs situés dans les gares ou stations et qui font des annonces qui portent sur l’ensemble des quais. Certaines gares ou stations sont situées loin des habitations. D’autres, en revanche, en sont proches. C’est le cas, en particulier, de la station du RER Issy. Les habitants qui sont proches de cette gare ne ratent, malheureusement pour eux, aucune des annonces faites sur les quais.

Pouvez-vous faire étudier ce problème et examiner les solutions pour y remédier dans le cadre de la rénovation de cette gare ? Des solutions existent avec la multiplication des haut-parleurs, ce qui leur éviteraient d’avoir une portée de plus de 100 mètres ou la mise en place de murs de verre antibruit.

Question posée par André Tanti

Question février 2023

Monsieur le Maire,

Au 101-103 avenue de Verdun, l’immeuble est en friche et sous le coup de squats occasionnant régulièrement gênes diverses dont sonores. A la suite de quelques plaintes de riverains, le promoteur a fait fermer l’entrée mais les riverains ne sont guère rassurés pour autant. Quand les travaux, de démolition puis de reconstruction de l’immeuble, commenceront-ils ?

Question posée par Martine Vessière