Issy-les-Moulineaux
vivreissypleinement@gmail.com

Tribune Point d’Appui, décembre 2021

L’heure des hausses d’impôts arrive-t-elle ?


2020 et 2021 ont connu des élections locales. À 4 ans de la prochaine échéance, 2022 sera une année « opportune » pour trouver des ressources nouvelles. La Ville a en effet mangé ses réserves, en particulier avec la Cité des sports (70 M€) et la rénovation du Centre administratif (7,5 M€). André Santini et la municipalité doivent dorénavant financer les autres investissements dispendieux déjà engagés.

Or la Ville a perdu ses souplesses d’antan : la remplaçante de la taxe professionnelle (CFE) est perçue par le Territoire GPSO tandis que la taxe d’habitation a été réformée. Il ne reste donc que la taxe foncière. Son taux est de 14,24 % en 2021 pour les propriétés bâties, hors part départementale (7,07 %) et taxe ordures ménagères. Même si ce taux est moyennement élevé à l’échelle du département, il est tout de même près de 80 % supérieur à celui de Boulogne-Billancourt et génère des montants perçus importants du fait de bases d’imposition très élevées.

Les Isséens (particuliers et entreprises) doivent donc s’attendre à payer plus de taxe foncière. En décembre, on nous cachera probablement cette hausse programmée lors du débat d’orientation budgétaire, mais la hausse apparaîtra en février. Pas étonnant que des entreprises, telle BNP Paribas Real Estate, traversent la Seine.

Le moment est aussi venu que pour ses investissements, la Ville fasse primer l’efficacité sur le « luxe ».

Excellente fin d’année à tous !

Martine Vessière,
Jean-Baptiste Bart,
André Tanti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.