Issy-les-Moulineaux
vivreissypleinement@gmail.com

Lettre ouverte des riverains de la rue du Quatre Septembre et réponse de Martine Vessière

Lettre ouverte :

Contexte :

Les riverains du parc des expositions, habitant principalement les rues du Quatre Septembre, Matrat, Voisembert, ErnestRenan (Impasse Fournier), allées Jean Nicot et de l’Université, et électeurs des bureaux de vote n°8/9 et 33 sont très inquiets quant aux projets de construction envisagés par Viparis, gestionnaire du parc des expositions.

Dans le cadre de la modernisation du parc, il était initialement prévu, dans sa phase3, une végétalisation des abords du parc, notamment rue du Quatre Septembre.

Or le projet Mixcité, ne respecte pas les engagements initiaux de par :

1/ Le projet de construction d’un hôtel de 35 mètres de haut à l’angle de la rue Ernest Renan et du Quatre septembre.

2/La construction éventuelle de bâtiments de bureau en vis-à-vis des habitations de la rue du Quatre Septembre.

Les orientations d’urbanisme de la ville d’Issy les Moulineaux, tendant à la densification du bâti au détriment des espaces verts, ne respectent pas les impératifs écologiques actuels.

La conséquence d’un tel projet, s’il se réalisait, serait de nature à détériorer la qualité de vie des riverains :

  1. Par un apport de population non sédentaire d’environ 1500 personnes et une augmentation du trafic routier dans les rues Ernest Renan et Quatre Septembre. Cela entrainerait une difficulté supplémentaire pour les services d’urgence à accéder aux zones d’interventions déjà sursaturées en période de salon. Par la suppression de la piste cyclable utilisée par des centaines d’utilisateurs. Par une difficulté accrue de sortie quotidienne du parking d’environ 300 véhicules de la résidence Matrat Voisembert face au futur hôtel.
  2. Par une pollution supplémentaire dans ce quartier qui est un des plus denses de la ville. La destruction d’une voie arborée, génératrice de fraicheur et de régulation thermique lors des épisodes de canicule de plus en plus fréquents
  3. Un vis-à-vis certain, une perte d’ensoleillement, de vue et des nuisances sonores, pour les riverains concernés.

Si nous n’y prenons pas garde, la qualité de vie de notre quartier déjà fragile est menacée et plus largement celle de la ville de par la volonté sans précédent de la Mairie actuelle de bâtir toujours plus haut.

Un ralentissement de la densification s’impose.

Nous vous demandons de vous engager sur les points suivants :

1/ Contraindre Viparis à revenir à la phase 3 du projet de modernisation initial du Parc des expositions prévoyant la végétalisation des abords du parc, notamment le long de la rue du Quatre Septembre, en refusant la modification du PLU et le permis de construire.

2/ Limiter la hauteur du futur hôtel situé à l’angle des rues Ernest Renan et Quatre Septembre à 25m, soit la hauteur des constructions environnantes, et non35 mètres.

3/ Refuser toutes constructions nouvelles rue du Quatre Septembre dans le cadre du projet Mixcité de Viparis.

Les souhaits exprimés par les membres du Collectif Quatre Septembre et impactant plus de 3000 riverains doivent être pris en compte.

Mesdames et Messieurs les candidats, pouvez-vous nous entendre et intégrer ces souhaits dans votre programme ?

collectif4septembre@gmail.com

Réponse de Martine Vessière

Madame, Monsieur, 

Sensible à la lettre ouverte que vous nous avez remise, je vous confirme que nous intégrerons vos souhaits dans notre programme.

Nous demandons même le retrait de ce projet MixCité, véritable phase 4 « déguisée » du projet de réaménagement du parc des expositions et dont il n’avait jamais été question dans la première concertation, ce qui est tout simplement scandaleux et témoigne le peu de cas que l’on fait des concertations publiques.

En effet, 

  • La phase 3 de ce projet s’est déjà considérablement écartée du projet initial de modernisation du Parc des Expositions qui devait offrir un cadre verdoyant, libre de passage pour les isséens de notre quartier. 
  • Ce projet MixCité répond uniquement à une logique de profit de la part de Viparis. Pour fixer les idées, on peut estimer que d’un point de vue économique, autoriser une constructibilité de 55 000 m² supplémentaires (Hôtel+ Résidence étudiante + Bureaux) revient à faire cadeau à Viparis d’une valorisation d’environ 150 M€ de charge foncière additionnelle (CF dans ce secteur: 3000€/m²) surement bien utile dans leur compte de résultats face aux investissements déjà réalisés. C’est à se demander si tout cela n’était pas prévu de longue date.
  • La végétalisation des toits ne remplacera pas la coulée verte initialement prévue, elle demandera même à être cadrée afin qu’aucun débordement ne vienne perturber la vie de ce quartier.  
  • Un hôtel est prévu dans l’angle de la rue Ernest Renan et de la rue du 4 septembre : ce n’est pas parce qu’elle sera l’œuvre de l’architecte Viguier qu’elle répondra à l’embellissement de cette entrée de Ville souhaité par André Santini. Installer 3 hôtels dans le carrefour n’embellira en rien cette entrée de Ville ! Mieux vaudrait y faire un jardin original pour le bienfait des riverains et des congressistes : un paysagiste urbain serait plus utile qu’un architecte ! 
  • Nous refusons la modification du PLU et le permis de construire envisagé.
  • Notre programme demande de recréer des espaces verts en associant les habitants au choix des projets. 
  • En y ajoutant la tour Triangle, l’effet de densification risque fort d’être massif. Je doute que les isséens aient envie de vivre dans un quartier s’apparentant à celui de la Défense avec lequel notre municipalité actuelle fait la course ! 
  • Notre programme demande un ralentissement de la densification pour toute la Ville
  • Si l’Ile de France a besoin d’hôtels, notre Ville et ce quartier de la Porte de Versailles ne revêtent aucun intérêt touristique. Les hôtels du Parc des Expositions seront pleins au moment des salons ou des JO 2024 mais attireront uniquement des Tours Opérateurs lors des autres périodes plus longues nous déversant alors des gens de passage qui se tourneront vers Paris sans aucune plus-value pour Issy les Moulineaux.
  • Le PLU a déjà été modifié récemment rue Oradour sur Glane si bien que tous les immeubles de bureaux sont actuellement en travaux de surélévation : cela suffit ! Nous n’avons aucunement besoin d’un immeuble de bureaux rue du 4 septembre, même répondant aux nouveaux standards comme dit Viparis. Plus de 120 000 m2 de bureaux sont actuellement disponibles à proximité : rénovons-les si besoin, adaptons l’existant aux nouvelles pratiques !
  • Notre programme demande de privilégier au maximum les réhabilitations leur impact carbone étant moindre et de cesser de construire plus de bureaux que de logements dans la Ville.  
  • Nous refusons les projets des deux immeubles envisagés rue du 4 septembre qui porteraient préjudice à cette rue ! Alors que la Ville ne dispose même pas d’un réseau cohérent de pistes cyclables, que ses chaussées sont actuellement inorganisées, nous devons conserver la piste cyclable et les trottoirs de cette rue : ce devrait même être un modèle pour Issy ! 
  • Notre programme prévoit le développement cohérent de pistes cyclables sécurisées.
  • Notre quartier a une identité mêlant encore maisons et immeubles, cette identité est à conserver. 
  • L’autorité environnementale a émis des réserves dont nos villes vont devoir tenir compte sachant que certaines maisons de notre quartier sont déjà victimes d’inondations ! 
  • Notre programme a prévu de stopper la progression du béton par un arrêt de l’artificialisation des sols qui sera inscrit dans le Plan Local d’Urbanisme intercommunal.

Voici les arguments que nous présenterons à l’appui de notre soutien dans votre action, y compris auprès des électeurs concernés. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *